AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's talk of graves, of worms, and epitaphs ♣ Eleonore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

MessageSujet: Let's talk of graves, of worms, and epitaphs ♣ Eleonore Mar 15 Sep - 17:13



Let's talk of graves, of worms, and epitaphs
ft. eleonore & eleanor.


Août 2015

Eleanor de Clare, Lady Despenser, Lady of Glamorgan, et nièce bien-aimée de sa Majesté Edward II d'Angleterre, à Eleonore de Roye, Dame de Châtillon et de la Ferté-Ponthieu


Ma très chère amie,

Bien trop de temps s’est écoulé depuis notre dernière correspondance, si bien que je me languis de recevoir de nos nouvelles, et ceci d’autant plus que bien des récits nous parviennent de la cour de France. Des récits plaisants, du moins aux oreilles de ceux qui ne sont que trop prêts à oublier les malheurs sur lesquels ces derniers sont basés. Mais oublions un court instant ces rumeurs, et consacrons nous aux choses bien plus importantes : comment vous portez-vous, ainsi que votre époux ? Sans doute ne devez-vous pas beaucoup jouir de la compagnie de ce cher Sieur de Châtillon, puisque ce dernier doit être occupé avec l’honorable charge qu’est l’organisation des festivités pour tout un royaume. Sans doute que nos époux se ressemblent sur ce point, puisque mon cher Hugh se dévoue corps et âme à sa nouvelle fonction de Chambellan du Roi. Mais nous ne faisons certainement pas parti de ces épouses qui se plaignent sans cesse de l’absence de leurs maris, ou qui se contentent d’attendre patiemment dans leurs domaines le retour du père de leurs enfants, n’est-ce pas ?


D’ailleurs, à ce sujet, je crains que vous n’ayez dû entendre bien des rumeurs dernièrement, prêtant de vils motifs à mon départ de la cour quelques mois auparavant. Et si l’avis des simplets qui semblent envahir nos deux pays m’importe bien peu, je ne souhaite pas moins que vous, ma chère amie, sachiez la vérité : loin de contenir ne serait-ce qu'une once de vérité, ces rumeurs semblent prendre leur source dans les accusations sans fondement d’une personne que nous connaissons que trop bien toutes deux. Sans doute que ses récents succès outre-manche lui ont donné une grande assurance, mais soyez persuadée que cela n’est qu’une illusion. Mon très honoré oncle, le Roi, a d'ailleurs pris soin de mettre un terme à ces viles accusations, assistant en personne au baptême de ma petite Eleonor, il  y a seulement quelques semaines de cela. Ces futiles paroles n'ont aucunement affectées ma position à la cour, si bien qu'une fois remise de mon accouchement, j'ai pu jouir de l'immense plaisir qu'est la compagnie de notre chère Reine. D'ailleurs, est-ce donc vrai que vous faites désormais partie de l'entourage proche de Madame de Poitiers ? Ayant assistée au procès des brus de Philippe le Bel en compagnie de la Reine d'Angleterre, j'ai été surprise d'entendre que l'héritière de la Bourgogne ait été acquittée de toutes charges, et ce d'autant plus considérant le sort funeste de sa pauvre cousine. Il me parait difficile à imaginer que ce soit justement celui qui m'avait toujours paru comme étant le plus sensé des Princes de France qui ait repris son épouse, malgré toutes les accusations portées à son sujet. N'était-il pas de ceux qui avaient le plus durement condamné la conduite des Princesses ? Mais si Monsieur de Poitiers ressemble autant à son père que les rumeurs le prétendent, alors peut-être n'est-ce pas si étonnant. Son illustre père, dans sa quête de pouvoir, est allé jusqu'à obliger le Pape de se plier à ses volontés, alors sans doute n'est-ce pas si étonnant que son fils tente de marcher dans ses pas - à moindre échelle. Après tout, l'héritage de Madame de Poitiers constitue certainement un argument non négligeable, même pour un Prince. Mais dites moi ma chère, comment est cette fille de la Bourgogne ? Est-elle de la trempe de son illustre mère ? Et surtout, pourrait-elle être éventuellement être une alliée contre notre amie commune ? Je n'ai, dans le passé, malheureusement eu que trop peu d'occasions pour m'entretenir avec elle, si bien que je crains que l'opinion que j'ai pu me faire d'elle ne corresponde pas à la réalité... ou du moins, plus, puisque que son séjour à Dourdan a dû fortement influencer son caractère.

Je peux presque voir le sourire qui se dessine sur vos lèvres, au fur et à mesure que vos yeux parcourent ces quelques lignes. Que je dois vous sembler curieuse et avide de nouvelles ! Et qui sait, peut-être est-ce là une des rares fois que je presque heureuse de ne pas vous faire face en personne, puisque vous prendriez certainement grand plaisir à me faire languir dans cette manière qui vous est propre, avant d'enfin me donner toutes ces réponses que je désire tant. Alors je vous prie, ma douce amie, ne me faites pas attendre dans le seul but de me torturer, car j'ai grand hâte de tenir de nouveau entre mes mains une de vos délicieuses lettres.
Entre temps, je vous prie de saluer Monsieur votre époux de ma part.


Votre amie dévouée
Eleanor de Clare

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
 

Let's talk of graves, of worms, and epitaphs ♣ Eleonore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Présentations : Louis d'Yggdrasil. - Graves d'Yggdrasil.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Corey Graves - The Flood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♔ LES ROIS MAUDITS  ::  :: La vieille correspondance-