AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les amis sont la famille que nous choisissons pour nous-mêmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

L'Assassin

Le secret dévoilé
Votre clan: sa famille d'adoption
Votre personnage:
Crédit: Avatar: fassophy Signature: NEON DEMON
avatar


Iseult S. Constantine
♔ Messages : 90
♔ Date d'inscription : 15/12/2015
♔ Pseudo : Lucrezia, ReineSoleil
♔ Age : 27
♔ Camp : Celui de son bien aimé & le sien
♔ Avatar : Gaia Weiss

MessageSujet: Les amis sont la famille que nous choisissons pour nous-mêmes Lun 22 Fév - 19:21

Un des plus grands bonheurs de ce monde, c’est l’amitié. Un des bonheurs de l’amitié, c’est d’avoir une personne à qui confier ses secrets
Des yeux grands ouverts, émerveillés. l'odeur des arbres et de l'herbe. Le soleil qui passe à travers les plus hautes branches. Le bruit de pages qui se tournent. Une voix douce. Des légers rires.

Le chevalier, apprenant que sa belle Reine était en danger, désobéit à son Roi pour aller la sauver...Il gravit des montagnes, traversa des vallées, combattit les tempêtes, affronta bons nombres d'ennemis voulant l'empêcher de retrouver sa souveraine.
Après des semaines, des mois de voyage, il arriva enfin à la demeure du dragon. Sa bien aimée était là. Agenouillée en prière à Dieu. Elle était magnifique dans sa robe blanche et ses cheveux blonds étincelants au soleil. Oui, elle était belle. Aussi belle que le jour où il l'avait perdue. Épuisé, couvert de sang, il s'écroula.
La Reine sortit de sa transe et vit son preux chevalier, son plus fidèle ami et son plus fidèle serviteur, au seuil de la mort. Elle le prit dans ses bras aussi blancs que la neige et supplia le ciel de lui laisser la vie sauve. mais rien. Inconsciemment, ils se rendirent compte qu'ils allaient servir de sacrifice au dieu dragon. Ils voulurent fuir. Mais le dragon apparu et, au moment où il allait dévorer ses sacrifices, la Reine pria encore plus fort. Elle admit ses sentiments, considérés comme impurs, à ce chevalier qui avait juré d'être le vassal de son roi.
Ainsi le dragon s'évapora dans un nuage de fumée et de brume. Les blessures du preux chevalier se refermèrent pour disparaître à jamais. Le sortilège empêchant la souveraine du royaume de la nuit de sortir de sa prison disparu, également.

C'est alors qu'ils se rendirent compte de la malédiction. Une malédiction, ou une bénédiction, qui poussait les êtres destinés à être ensemble à se rendre compte de leurs véritables sentiments. Le chevalier et sa reine ne revinrent jamais chez ce vil Roi qui avait été près à se débarrasser d'eux par peur, par jalousie et par cupidité. Ils s'installèrent dans un royaume, non loin de l'île du dragon pour toujours la voir à travers la brume et se souvenir de leurs épreuves passées, où ils formèrent une famille. Plus rien, ni personne ne se mirent entre eux et leur bonheur d'être, enfin, réunis.

Iseult termina en regardant les enfants, les yeux brillants d'émerveillement, semblant attendre une suite qui ne viendrait jamais.

Qu'est devenu le vilain roi?
Il a terminé sa vie en régnant sur un pays qui ne voulait plus de lui. Qui voudrait aimer un roi qui passe ses intérêts personnels avant ceux de son peuple et de la femme qu'il était sensé aimer. Il était roi mais il est mort plus seul qu'un vieux berger vivant entouré par ses moutons.

Elle répondu encore à quelques questions quand un mouvement dans les buissons, dans le coin de son œil, retint toute son attention. Quelques mèches écarlates dépassaient de la cachette de leur propriétaire. Iseult se racla la gorge.

Bon, les enfants, c'est fini pour aujourd’hui!
Une symphonie de "hoooo" et de "noooon" se fit entendre. Iseult eu un léger rire et ajouta: Vos parents vont s'inquiéter!

La conteuse regarda les jeunes enfants du village disparaître sur le chemin un peu plus loin. Quand le dernier eu disparu, elle rouvrit son livre: Il faudrait que je revoie ce passage! Elle regarda vers le buisson: Jeanne, je sais que tu es là. Ils sont partis, tu peux te montrer!


©Pando

_________________


C'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde. No there's no one else's eyes that could see into me, no one else's arms can lift. Lift me up so high. Your love lifts me out of time and you know my heart by heart.


Dernière édition par Iseult S. Constantine le Jeu 11 Aoû - 16:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Les Maudits

Le secret dévoilé
Votre clan: les bretons
Votre personnage:
Crédit: Fassylover & tumblr & Anaelle
avatar


Jeanne de Bretagne
♔ Messages : 541
♔ Date d'inscription : 16/06/2015
♔ Pseudo : Serindë
♔ Age : 24
♔ Camp : Un jour, la Bretagne dominera le monde, mais pas Aujourd'hui, Aujourd'hui on mange des galettes
♔ Avatar : Amy Manson

MessageSujet: Re: Les amis sont la famille que nous choisissons pour nous-mêmes Mar 23 Fév - 12:40



Iseult & Jeanne
   Les amis sont la famille que nous choisissons pour nous-mêmes

C
e que j'aimais dans les voyages de ma famille, c'est que ma mère était bien trop préoccuper par l'organisation de celui-ci pour me surveiller, ci bien qu'il m'était plus aisé de disparaitre quelque heures dans les bois. Ce d'autant que je savais que Jehanne, que dis-je, Iseult vivait pas très loin d'ici, c'est en tout cas ce qu'elle m'avait décrit dans ses lettres. J'étais donc impatiente de pouvoir la revoir, la dernière fois elle était comtesse et maintenant elle a troqué richesse titre et terre pour devenir herboriste et conteuse pour enfants. Mais elle, au moins vis le grand amour... Le miens, cela fait quatre ans que je ne l'avais point revu, j'ignore s'il pense encore à moi ou même s'il est encore en vie. Peut être est-il marié avec une jeune femme qui lui a donné des fils en bonne santé. Je n'ai peut être été qu'une aventure pour lui. Pour moi il a été l'amour, le vrai. Pourquoi ? Parce que avant que je ne l'aime, il a été mon ami, mon confident, il me connait tel que je suis réellement. Avec lui je n'étais pas Jeanne de Bretagne, fille de feu le duc mais juste Jeanne.

Mais aujourd'hui je n'allais pas revoir mon premier amour, mais bien une amie, une grande amie que je n'avais plus revue depuis deux longues année. J'espérais qu'elle ne serait pas trop difficile à trouver. Ce ne fut pas le cas car des exclamations d'enfants m'attirèrent. Je parcourais les bois, me laissant les guidée par les cris enfantins, après plusieurs minutes les les vis. Il y avait un petit groupe d'enfant autours de la conteuse qui n'était autre qu'Iseult. J'eus une petit sourire attendris et m'accroupis dans les fougères afin d'écouter la fin de l'histoire, comme une petite fille. Mon amie avait une belle voix, une voix envoutante. Je comprends que les enfants soient totalement sous le charme.

La jeune femme finit par congédier les jeunes marmots. Un sourire se dessina sur  mes lèvres l'entendant. Je me levai puis sorti de la cachette, passant une main dans mon épaisse chevelure.

    « Tu es très observatrice »


Observais-je en m'approchant d'elle, penchant la tête afin de regarder le livre qu'elle avait lus aux enfants.

    « Comment te portes-tu mon amie, tu m'as grandement manqué depuis toutes ses années »


Ajoutais-je prenant place à ses côté sur le tronc creux ou elle était assise, regardant devant mois l'épaisse forêt. Cet endroit n'étais pas sans rappeler ma forêt de Borcéliande dans laquelle j'avais l'habitude de gambader.
    « La Bourgogne est vraiment un pays charmant ! Mais dis moi, comment c'est la vie d'herboriste ? »


J'était tellement ravie de la revoir, je ne parvenais pas à masquer mon excitation.


WILDBIRD

_________________
You know that the past is never dead
Jeanne de Bretagne ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Assassin

Le secret dévoilé
Votre clan: sa famille d'adoption
Votre personnage:
Crédit: Avatar: fassophy Signature: NEON DEMON
avatar


Iseult S. Constantine
♔ Messages : 90
♔ Date d'inscription : 15/12/2015
♔ Pseudo : Lucrezia, ReineSoleil
♔ Age : 27
♔ Camp : Celui de son bien aimé & le sien
♔ Avatar : Gaia Weiss

MessageSujet: Re: Les amis sont la famille que nous choisissons pour nous-mêmes Ven 25 Mar - 15:57

Un des plus grands bonheurs de ce monde, c’est l’amitié. Un des bonheurs de l’amitié, c’est d’avoir une personne à qui confier ses secrets
Iseult sourit en voyant Jeanne sortir de son buisson. Elle avait eu raison. Elle était heureuse de revoir son amie, elles ne s'étaient pas vues depuis deux ans. A vrai dire, depuis le jour où Jeanne, ayant par dessus la tête du demi laisser-aller des recherches visant à retrouver la Comtesse qu'elle était. Cela avait été un gros choc pour la rouquine quand elle s'était rendue compte que la blondinette était tombée amoureuse de celui qu'elle avait enlevé. Mais, très vite, la bretonne était vite devenue une alliée de choix dans la quête de faire croire à tous, et surtout à la noblesse, qu'elle était morte, assassinée.
Malheureusement, cela avait aussi signé leur séparation. Pendant ces deux années, elles s'étaient interdites toutes interactions l'une avec l'autre... Car, si on arrivait à intercepter une de leurs missives, Iseult n'aurait jamais pu faire croire à qui que ce soit qu'elle était amnésique!

Cependant, n'y tenant plus, elles avaient tout fait pour se revoir...Et ce jour était arrivé.

« Tu es très observatrice »


Je me dois de rester attentive répondit elle. Que ce soit pour elle ou pour les enfants, elle devait faire attention. Chaque fois qu'elle voyait un carrosse frappé d'armoiries nobles, elle se cachait par crainte que ce soit quelqu'un qu'elle avait déjà rencontré. Voyant que Jeanne regardait son livre, elle le ferma et le lui passa. C'est la préférée de ces marmots. Elle soupira C'est affolant de voir qu'ils considèrent la vie de nobles comme une vie idéale...

« Comment te portes-tu mon amie, tu m'as grandement manqué depuis toutes ses années »


Un peu fatiguée mais ça peut aller... Sourit elle.

« La Bourgogne est vraiment un pays charmant ! Mais dis moi, comment c'est la vie d'herboriste ? »


Elle sourit: plus intéressante que la vie de Comtesse! rigola t'elle. Elle fut prise de fou rire. Au fait! Elle fouilla dans sa besace: Voilà, les herbes que tu m'as demandé...Rassure moi, tu ne comptes pas tuer quelqu'un? dit elle d'un regard taquin et inquisiteur. Elle lui donna aussi un petit livre, une copie d'un livre qu'elle avait écrit recueillant toutes les herbes avec des vertus thérapeutiques et médicinales.

Tu as des nouvelles d'Eudoxie? Sa petite sœur qu'elle avait abandonné pour, littéralement, "vivre d'amour et d'eau fraîche". Elle était partie en laissant sa cadette supporter le poids de la fonction de noble et celui d'épouse. Tu dois me trouve culotter de demander de ses nouvelles. Après tout, c'est moi qui l'ai laissé tomber!  soupira t'elle en affalant ses coudes sur ses genoux.
©Pando

_________________


C'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde. No there's no one else's eyes that could see into me, no one else's arms can lift. Lift me up so high. Your love lifts me out of time and you know my heart by heart.


Dernière édition par Iseult S. Constantine le Jeu 11 Aoû - 16:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Les Maudits

Le secret dévoilé
Votre clan: les bretons
Votre personnage:
Crédit: Fassylover & tumblr & Anaelle
avatar


Jeanne de Bretagne
♔ Messages : 541
♔ Date d'inscription : 16/06/2015
♔ Pseudo : Serindë
♔ Age : 24
♔ Camp : Un jour, la Bretagne dominera le monde, mais pas Aujourd'hui, Aujourd'hui on mange des galettes
♔ Avatar : Amy Manson

MessageSujet: Re: Les amis sont la famille que nous choisissons pour nous-mêmes Dim 26 Juin - 12:09



Iseult & Jeanne
   Les amis sont la famille que nous choisissons pour nous-mêmes

D
eux ans, deux longues années sans la moindre nouvelle. C'était terriblement long, ce d'autant que j'entretenais une correspondance avec Eudoxie, sa jeune soeur qui, suite à la disparition de son aînée s'est vue devoir épouser le mari de la disparue et devenir à sa place, Comtesse de Montpensier. Pauvre fille, en plus d'avoir perdu une soeur elle se retrouvait à sa place et le pire c'est que je ne pouvais pas lui dire la vérité s'était ça le plus dire, lire ses lettres dans lesquelles et pleure encore la mort de sa soeur et moi qui ne pouvais que compatir à sa tristesse.

    « Je crois qu'ils pensent que lorsqu'on est riche on est libre, ce qu'il ne comprenne pas c'est que c'est loin d'être le cas. L'argent ne fait de loin pas tout surtout lorsqu'il ne nous appartient pas directement. »


Iseult avait son Tristan et j'avais le mien sauf que le mien, je ne savais pas ou il était, je ne savais même pas s'il était en vie, s'il pensait encore à moi ou s'il m'avait oublié. Cela me fit froid dans le dos. S'il m'avait oubliée ? Depuis le temps après tout je ne suis qu'une enfant pour lui... Peut être n'avais-je été qu'une simple distraction.  Je me tournais vers elle en souriant, elle semblait épanouie dans sa nouvelle vie, pourquoi ne m'étais-je pas enfuie lorsque Tristan a été chassé ? j'aurais pus le retrouver et vivre comme elle, cachée... sans le sous peut-être mais heureuse au moins.

    « Je me doute en effet que cela doit être bien plus intéressant car qu'est ce que la vie de comtesse à part des banquets, des bals et des ragots. ? »

Je souris lorsqu'elle me donna une petite bourse avec des herbes à l'intérieur, secouant la tête non je ne voulais tuer personne, pas tout de suite en tout cas disons que s'était plus au cas ou Mère me trouvais un époux qui ne se trouvais pas être à mon goût. Je veux avoir la possibilité de m'en sortir.

    « Rassure toi, je prends mes précautions voilà tout, merci infiniment. ! »

Lorsqu'elle évoqua finalement sa cadette je me mordis la lève avant de poser une main rassurante sur son épaule. Elle devais sans doute se sentir bien fautive, je la comprenais d'ailleurs elle l'avais quand même abandonnée.

    « Elle est triste tu lui manques beaucoup, mais elle fait une très jolie comtesse elle est plutôt douée même, au chateau ils l'aime beaucoup »

Dis-je sur une ton rassurant, je comprenais qu'elle souhaite des nouvelles mais j'avoue que je n'en avais pas beaucoup car je ne cherchais pas forcément à avoir des contacte avec la jeune femme car j'étais forcée de lui mentir.
WILDBIRD

_________________
You know that the past is never dead
Jeanne de Bretagne ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Assassin

Le secret dévoilé
Votre clan: sa famille d'adoption
Votre personnage:
Crédit: Avatar: fassophy Signature: NEON DEMON
avatar


Iseult S. Constantine
♔ Messages : 90
♔ Date d'inscription : 15/12/2015
♔ Pseudo : Lucrezia, ReineSoleil
♔ Age : 27
♔ Camp : Celui de son bien aimé & le sien
♔ Avatar : Gaia Weiss

MessageSujet: Re: Les amis sont la famille que nous choisissons pour nous-mêmes Mar 19 Juil - 14:47

Les amis sont la famille que nous choisissons pour nous-mêmes

Iseult & Jeanne


« La nouvelle qui va tout basculer »
« Je crois qu'ils pensent que lorsqu'on est riche on est libre, ce qu'il ne comprenne pas c'est que c'est loin d'être le cas. L'argent ne fait de loin pas tout surtout lorsqu'il ne nous appartient pas directement. »
Toujours. Notre bonheur passe au second plan. Il faut toujours penser aux intérêts, à la richesse et à la gloire soupira t'elle. Mais ils ont raison sur un point: on est éloigné à jamais du besoin. Pour peu qu'on arrivait à contrôler ses coffres!
En tout cas, depuis qu'elle avait fuit la vie de noble, elle n'avait jamais autant souffert de la faim et du manque de certaines choses. Il arrivait qu'elle se prive de repas pour que les cadets de Tristan puissent bénéficier.
Mais elle ne se voyait pas renoncer à cette vie... Pourquoi? Parce qu'elle était amoureuse de Tristan. Si leur amour n'avait pas fleuri, même si elle haïssait la vie de femme noble, elle serait rentrée chez elle sitôt la rançon payée. Aurait-elle dit qui l'avait kidnappé? Elle ne savait pas. Car, avant même de se découvrir des sentiments pour le jeune homme, elle avait compris pourquoi il avait fait ça. Et elle l'avait pardonné. Elle se voyait donc mal conduire les hommes de son père à l'endroit où elle avait été retenue captive.

« Je me doute en effet que cela doit être bien plus intéressant car qu'est ce que la vie de comtesse à part des banquets, des bals et des ragots. ? » Les deux amies retrouvées parlaient de la vie en Bourgogne. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas vue. Et l'obéissance, tu sembles l'avoir oublié. Plus tard, elle donna une petite bourse en tissu remplie d'herbes diverses qu'elle avait promis à Jeanne la  dernière fois qu'elles avaient pu correspondre. Elle rigola en lui demandant si elle comptait tuer quelqu'un. « Rassure toi, je prends mes précautions voilà tout, merci infiniment. ! »
Elle lui souri. Ses précautions...Elle espérait que la potentielle victime ne soit pas à la Duchesse. Bien sur, elle ne voyait pas son amie tuer sa propre mère. La victime de ces herbes serait, très certainement, un fiancé de la rouquine qui avait réussi à s'attirer les faveurs de Yolande de Dreux.

La conversation valsa très vite sur Eudoxie de Montpensier. La petite sœur adorée de Jehanne. Celle qui s'était retrouvée à la tête du Comté de Montpensier à la "mort" de l'ancienne Comtesse: Jehanne de Montpensier, et qui s'était retrouvée épouse du veuf de cette dernière: Gauvin.
« Elle est triste tu lui manques beaucoup, mais elle fait une très jolie comtesse elle est plutôt douée même, au château ils l'aiment beaucoup »

Elle souri. Elle l'avait deviné tu sais? Que je n'aimais pas Gauvin. Pas comme une épouse en tout cas. Comme aurais-je pu aimer un enfant comme on devrait aimer un mari? Comment aurais-je pu aimer celui qui a pris la place de mon père et de Gildric dans le cœur de nos sujets? J'ai beau savoir que, comme moi, il n'était qu'un pion sur l'échiquier des ambitions des conseillers, je ne voyais en lui qu'un usurpateur...Tous fils adoptif de mon père qu'il était.   Elle fut prise de nausées mais se reprit: quand on m'annonça nos noces par procuration, j'eu du mal à me souvenir de lui. J'avais simplement des flashs du jour où Père est devenu son tuteur légal. Le jour même, Gauvin était envoyé dans un pensionnat pour finir ses études... Avec du recul, je me disais que ma famille ne voulait pas s'encombrer d'un orphelin mais qu'il le faisait pour changer la donne, se faire bien voir.

Elle rangea son livre dans sa besace. Et tu peux me le dire, tu sais! Je me doute que tu évites d'avoir des contacts avec eux... Je suis désolée de t'obliger à leur mentir. Si un jour, ta langue fourche, je ne t'en voudrais pas. Cela fait deux ans que tu me couvres et je ne t'en serais jamais autant reconnaissante. Prise d'une autre nausée, elle prit un mouchoir en toile qu'elle plaqua sur sa bouche: je sais que j'ai mal agi. J'ai fait quelque chose de mal. J'ai beau aimé Tristan...Je me dis, aujourd'hui, que j'aurais mieux fait de rentrer au château ce jour là elle faisait référence au jour où les siens avaient payé la rançon pour sa libération. j'aurais introdui Tristan et ses cadets au château comme domestique. Et même si Dieu ne m'aurait pas pardonnée un tel comportement, on aurait pu vivre notre histoire d'amour de cette façon.
Elle soupira bruyamment: Mais même si je veux changer d'avis, c'est trop tard. dit-elle, en caressant son ventre. Je dois te dire quelque chose: je crois que je suis enceinte.


code by ORICYA.



HS:
 

_________________


C'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde. No there's no one else's eyes that could see into me, no one else's arms can lift. Lift me up so high. Your love lifts me out of time and you know my heart by heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les amis sont la famille que nous choisissons pour nous-mêmes

Revenir en haut Aller en bas
 

Les amis sont la famille que nous choisissons pour nous-mêmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les amis sont la famille qu'on se choisit.
» Les amis sont la famille qu'on se choisit.
» Ils sont là pour nous faire rire!!!!
» Les ennemis de mes amis sont mes ennemis (Déa)
» Les amis sont comme des diamants. Précieux et rares. | Feat Stiles Stilinski

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♔ LES ROIS MAUDITS  ::  :: Duché de Bourgogne-