AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tristan de Sombreval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

L'Assassin
avatar

Tristan De Sombreval
♔ Messages : 32
♔ Date d'inscription : 14/06/2016
♔ Pseudo : Akane
♔ Camp : Si officiellement il a prêté allégeance à Jeanne d'Artois, sa loyauté réelle sera toujours à sa région natale: la Bretagne.
♔ Avatar : Sam Heughan

MessageSujet: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 9:50



Pseudo Web :Akane
Age : Vingt-quatre ans.
Où avez-vous trouvé LRM ? : Je le zieute depuis un moment mais c'est la pub fb d'une petite rousse qui m'a fait craquer.
Comment le trouvez-vous ? : Le nouveau design est magnifique !
Votre personnage est-il historique ou fictif ?fictif
Crédits images : avatars by Shiya et Gif de Tumblr.
Tristan de Sombreval

Take me home, to the place i belong

Age : Vingt-sept années
Date & Lieu de naissance : Un certain vingt-cinq février de l'année mille deux cents quatre-vingt huit
Origine : Breton, par son père et sa naissance, à Nantes. Il a également du sang anglais de par sa mère.
Situation amoureuse : Célibataire, sans enfant. Mais son coeur est resté dans sa région natale auprès d'une noble dame tandis que son corps est bien loin, en exil.
Métier :  Palefrenier. Lorsqu'il était encore au service du Duc de Bretagne, il était chef des écuries.
Allégeance : Son départ l'a forcé à faire allégeance à une nouvelles famille, il est donc officiellement fidèle à Jeanne d'Artois mais sa réelle loyauté va aux Duc de Bretagne pour toujours.
Groupe : L'assassin.
Caractère : Tristan est quelqu'un de profondément loyal: nostalgique, il a juré allégeance aux ducs de Bretagne parce qu'ils avaient de bonnes relations avec sa famille et qu'ils l'ont protégé durant toute son enfance. Ainsi, il ne ferait jamais de tort à ceux qui ont été si bons avec lui. Courageux et un peu tête brûlée, le fait de travailler à l'extérieur, avec les chevaux, le passionne et le rends vraiment heureux. Il ne supporte pas de rester enfermé, ou de ne pas avoir ce sentiment de liberté qui l'étreint quand il monte. Passionné et fidèle, il n'a eut qu'un seul réel amour dans toute son existence et s'est promit de lui appartenir à jamais. Néanmoins, Tristan sait se montrer rancunier: la vengeance est un plat qui se mange froid et, dans son cas, cela fait plusieurs années qu'il prépare la sienne. Il est très secret et ne s'étale pas sur ce qu'il peut ressentir, de peur de s'attacher de nouveau. D'un naturel jovial et rieur, il a été pourtant tellement blessé qu'il reste fragile, souvent renfermé sur lui même.
Avatar : Sam Heughan

Que pensez-vous de la malédiction ?  Je suis indécis: dans un sens, j'ai envie de dire que je n'y crois pas vraiment, et pourtant les preuves sont là, on ne peut éternellement nier qu'il y a un quelque chose lié aux paroles de cet homme. Alors, parfois, quand mon esprit cesse de chercher la raison, je me dis que c'est effrayant. Est-ce qu'un homme agonisant peut avoir un tel pouvoir ? Dieu n'est-il pas censé aimer tous ces enfants ? A vrai dire, je ne cherche pas vraiment à savoir si elle m'atteint: ma situation actuelle est déjà suffisamment compliqué sans avoir à ajouter la présence d'un enfant. Et puis, qui dit que je suis également concerné hein?  Après tout je ne suis personne ... Et ceux que j'ai connu ? Jeanne ? Guy ? Sont-ils concernés? Entre tentative de me rassurer et panique totale, je préfère éviter de penser à tout cela.
Qu'êtes vous prêts à faire pour votre camp ?  Ai-je vraiment un camp ? C'est toute la question, je suis tiraillée en trois: d'un côté la Bretagne, je ne peux oublier cette région que j'aime tant. Mais déjà divisé entre cette femme que je hais, qui m'a banni sur un mensonge, et Guy de Bretagne. Et puis, il y a aussi Jeanne d'Artois, qui m'a accueilli ici, moi le palefrenier en disgrâce. Bien sur, mon coeur reste attaché à ma Bretagne, mais je ne tourner le dos à ma sauveuse. Même si je hais celle qui m'a déshonoré, je serai prêts à tout pour la Bretagne et pour permettre à ses légitimes héritiers d'obtenir ce à quoi ils ont droit.




Dernière édition par Tristan De Sombreval le Dim 26 Juin - 18:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Assassin
avatar

Tristan De Sombreval
♔ Messages : 32
♔ Date d'inscription : 14/06/2016
♔ Pseudo : Akane
♔ Camp : Si officiellement il a prêté allégeance à Jeanne d'Artois, sa loyauté réelle sera toujours à sa région natale: la Bretagne.
♔ Avatar : Sam Heughan

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 9:50



At the beginning



Sa main glissa lentement le long du flan de l'animal, y frottant la brosse de poils durs qu'il tenait. Ses oreilles écoutaient la respiration lente et calme du cheval, ses rares hennissements enjoués et les bruits des sabots claquant sur le sol malgré la paille le recouvrant. Un sourire satisfait naquit sur ses lèvres alors que son cerveau se vidait, comme à son habitude, de toute pensée négative, triste, ou emplie de culpabilité. Dès qu'il était avec ses chevaux, il ignorait le brouhaha ambiant, la vie de cette ville du comté d'Artois, cette distance qui le séparait de sa région natale et de tout ce qu'il avait connu et aimer.

L'air était encore humide de l'orage qui avait ravagé la plaine durant la nuit et chaque pas dans l'herbe mouillée, humidifiait un peu plus le tissus de ses vêtements. Du haut de ses petites jambes, il courait sur la pelouse du château, ignorant le cri de son prénom depuis la maisonnette qu'il venait de quitter. Au loin, à ce qui devait être des centaines de kilomètres pour un petit garçon de cinq ans, il apercevait la barrière et la silhouette familière de son père. Courant aussi vite qu'il pouvait, il avait l'impression de n'avancer que de quelques centimètres et redoubla d'effort jusqu'à glisser et s'étaler sur le sol. Le visage plein de terre et la chemise humide, il fut relever par des bras féminins qui le retournèrent pour qu'une main aimante vienne nettoyer la boue qu'il avait sur le bout du nez. Allons Tristan, un peu de calme. La voix était joyeuse, une intonation de rire tintait chaque mot prononcé, certainement plus que dans la réalité. De sa petite main, Tristan agrippa sa mère et tenta de la suivre, levant haut ses jambes pour éviter de tacher son pantalon plus que de nécessaire. Et bien ... Qui voilà ? La voix rauque avait quelque chose de chaleureux et de rassurant, c'était un sentiment qu'il ne revivrait jamais avec quelqu'un d'autre ... Le regard du petit garçon se posa sur l'animal qui se trouvait derrière son père. Une longe était nouée autour du cou du cheval dont les yeux sombres s'encrèrent dans ceux de l'enfant. Tends ta main doucement ... lui chuchota son père. Souriant, le petit garçon ouvrit sa main et passa le bras entre les rondins de bois de l'enclos. Le souffle puissant de la bête, s'échappant de ses naseaux, lui chatouilla la main, mais il essaya de ne pas bouger et finit par sentir la peau humide de l'animal contre sa paume. Il avait à peine réalisé ce qu'il se passait qu'il sentit les bras puissant de son père le soulevèrent du sol pour l'assoir, quelques secondes plus tard, sur le dos du cheval. Tristan s'agrippa à la longe, serrant aussi fort qu'il le pouvait par crainte de tomber. Faites attention. entendit-il sans vraiment y faire attention. Son corps sautillait au rythme du pas de l'animal, faisant rebondir ses boucles brunes alors qu'un sourire éclairait son visage. Son père tenait toujours l'animal, lui faisant faire des tours de pistes lentement. Il ignorait si c'était le temps qui avait rendu ce bout de mémoire si heureux, mais il lui semblait n'avoir connu de bonheur semblable avant longtemps. Après quelques minutes à tourner en rond, le cheval s'arrêta, et Tristan glissa dans les bras de son père et sur le sol dans un grand éclat de rire alors que cette main si aimée venait ébouriffer ses cheveux déjà trop longs.

Ce souvenir heureux lui redonna le sourire: il ne pensait pas à ses parents régulièrement, la plupart du temps cela le rendait triste. Il avait toujours aimé ses parents et la nostalgie provoquée par ses pensées avait tendance à lui faire broyer du noir toute la journée et ce n'était pas vraiment le jour pour perdre ainsi du temps. Il reprit tranquillement ses soins sur l'animal, appréciant son silence qui était, à ses yeux, comme un refuge et ce, depuis des années.

Il n'avait pas de vêtement noir et, dans sa situation, il ne pouvait se permettre d'en avoir. Aussi, c'était la cuisinière du château qui lui avait trouvé de quoi être vécu décemment pour ce jour funeste parmi les affaires de son fils qui avait, depuis, bien grandi. Agé de douze ans, Tristan gardait le regard fixe, passant du sol à la cheminé, de la cheminé au sol sans émettre le moindre bruit. Ses gestes étaient automatiques, dépourvu de toute émotion à l'image de son visage. Tristan ? Il faut y aller ... Un léger hochement de tête pour toute réponse, l'adolescent se leva du tabouret sur lequel il était installé depuis plusieurs heures et quitta la pièce, clignant des yeux face à cette lumière aveuglante qui venait de l'extérieur. Tout semblait fonctionner en automatique: il se leva, suivit la femme qui s'occupait de lui depuis plusieurs jours, ne réagissant pas lorsque sa main se posa sur son épaule en un geste compatissant. Les quelques mètres qui les séparaient du cimetière et de l'église ne parurent pas exister. Il fixait le vide, tentant de ne pas entendre les chuchotements sur son passage. Pauvre enfant, disait-on, perdre ses parents si jeune. Après la mort de son mari, on la savait triste mais tout de même. Lui même n'aurait put donner d'explication, tout c'était enchainé si vite. C'était lors d'une chasse, l'une des premières de la saison, que son père avait trouvé la mort. Un drame qui s'expliquait par un sanglier apeuré attaquant, un cheval, tout aussi effrayé, se cabrant ... Le reste était bien trop sanglant pour qu'on l'évoque devant lui. Mais Tristan avait douze ans, il n'était pas stupide, il savait très bien ce qui s'était passé ensuite. L'accident avait eut lieu six mois auparavant et sa mère ne s'en était jamais vraiment remise. Bien sur, c'était difficile pour eux deux, mais la tristesse l'empêcha de dormir et le manque de sommeil la rendit plus fragile. La maladie qui l'emporta fut soudaine, inattendue. Et en une semaine, elle avait rendu l'âme. La cérémonie fut sobre, à l'image de cette femme qui avait été, durant toute son existence, une parfaite épouse, mère et croyante, pour ce qu'on en savait du moins ... Après tout, elle n'était pas d'ici, c'était une étrangère et elle n'avait vraiment d'amis. Malgré les quelques mécontents prétextant qu'il était trop jeune, il assista à la mise en terre du cercueil avant de quitter les lieux, rejoignant celle à qui on l'avait confié. Il ignorait s'il avait de la famille ailleurs: son père était fils unique et sa mère était anglaise. Avait-elle eut des frères, des soeurs chez qui on prévoyait de l'envoyer ? Qu'allait être son avenir à présent ? Il se posait encore la question lorsqu'un bol fumant de soupe chaude apparue devant lui. Il n'avait plus d'appétit depuis que le médecin était venu confirmer le décès. Mais il se forçait ... Tristan. Il faut que nous parlions. Il releva la tête, toujours muet depuis que sa mère était partie. Maintenant que tu n'as plus de famille, c'est au seigneur qu'il revient le soin de décider ce que l'on fera de toi. Il hocha la tête, sans grande conviction. Il ne connaissait pas vraiment le duc de Bretagne, même si son père avait toujours été à son service et qu'il en avait une très bonne opinion. Tristan avait toujours adoré écouter son père lui raconter comment, sans l'intervention du duc, il n'aurait jamais réussit à épouser sa mère. S'il n'y avait eut cette rencontre avec les anglais, s'il n'avait eut besoin de son palefrenier ... L'histoire était bien faite, selon lui, à cette époque. Le palefrenier breton et la tisseuse anglaise. Le duc avait beaucoup d'affection pour ton père, c'est pourquoi il a décidé de te garder ici, à Nantes. Tu as beaucoup appris de ton père et tu as encore beaucoup à apprendre, mais dans sa gentillesse, le duc aimerait que tu reste ici pour t'occuper des chevaux. C'est une chance ne trouves-tu pas ? Il hocha de nouveau la tête, à la fois soulagée et surpris qu'on ne l'envoie pas en Angleterre ou ailleurs. Rester à Nantes. Rester auprès de ces animaux que son père avait tant aimé. C'était une chance oui.

Plus que le seul métier qu'il connaissait, c'était aussi une manière de faire vivre ses parents. Et les métiers à tisser n'étaient pas vraiment la place d'un homme, de toute façon, il n'était pas très intéressé par l'art d'entremêler des fils ensemble ... Il reposa la brosse dans le panier où s'en trouvait d'autre, fit rentrer le cheval dans son box et quitta l'écurie avec ses affaires sous le bras. Il ne faisait jamais vraiment attention aux gens qui l'entouraient, marchant automatiquement dès qu'il mettait le nez dehors. Pourtant, ce jour là, ses yeux furent attirés par une chevelure rousse qui réveilla en lui, un autre type de souvenir ...

Il ne put s'empêcher de rire en la voyant si heureuse. Jeanne. Elle était comme un rayon de soleil après un trop long orage et rien ne semblait éteindre ce sourire si communicatif. Bien sur, elle n'était pas parfaite: elle l'avait harcelé pendant des mois pour qu'il accepte, mais c'était ça, son attitude bornée, qui faisait d'elle ce qu'elle était. Il l'avait rencontré à son retour de Rennes, où on l'avait envoyé pour parfaire son apprentissage de palefrenier. Le château e Fougères  était magnifique et lui avait permit de faire son deuil. Il y avait rencontré de nombreuses personnes et le quitter avait été triste, mais il avait été heureux de rentrer à Nantes, de rentrer chez lui. Il avait dix-sept ans, il s'occupait d'un cheval qui s'était blessé lors d'une sortie lorsqu'il la vit. La petite tête rousse qui l'observait depuis déjà plusieurs minutes. Elle avait dix ans, elle aurait put être sa petite soeur. Aussi, il se prit immédiatement d'affection pour elle, tissant, avec la petite Jeanne, un lien qu'il n'avait avec aucun autre des enfants de son protecteur. A l'exception, peut être, de Guy avec qui il partageait beaucoup de chose. Il la laissait se cacher dans les écuries, monter sur les chevaux ou même chopper quelques pommes. Il tentait de lui donner, l'enfance joyeuse qu'il avait eut avec ses parents, comme pour la remercier, elle, de lui faire oublier ce pincement au coeur qu'il avait dès qu'il s'occupait des chevaux. Aujourd'hui elle n'était plus une petite fille mais une adolescente. Et elle le suivait toujours partout. L'affection qu'il avait pour elle était toujours la même, une petite soeur, une amie, même s'il se rendait compte, à présent, que de rester seul avec une jeune femme de quinze ans, qui plus est de haute naissance, pourrait lui être reproché. Mais il ne faisait rien de mal, si ? A deux conditions toutefois, ajouta-t-il, La première: c'est moi qui choisirais cette arme. Depuis des mois elle le tannait pour qu'il lui apprenne à se battre. Elle avait usé de nombreux arguments: elle était une femme et il lui fallait se défendre, ses frères ne voulaient pas lui apprendre les rudiments du combat, il n'y avait qu'à lui qu'elle pouvait demander une telle chose, ... Et il savait qu'elle avait raison, qu'il lui donnerait, une fois de plus, ce qu'elle voulait. Néanmoins, l'imaginer avec une épée lui était impossible. Elle acquiesça, encore trop heureuse de son accord. Et il est hors de question qu'on me voit entrainer la fille du Duc ... Alors tu viendras ici, habillée comme un homme. Il faut qu'on te prenne pour quelqu'un de ma ... Condition. Est-ce clair ? Elle avait failli protester. Mais ils savaient tous les deux qu'il prenait de gros risques en allant contre l'éducation qu'elle avait reçu. L'argument qui lui avait fait changé d'avis n'avait pas été mentionné par Jeanne, mais par un bruit de couloir. Jeanne avait quinze ans, bientôt elle serait mariée. Cette réalité qui le frappa en plein coeur le fit accepter. Il fallait qu'elle puisse se débrouiller toute seule dans une région qui lui serait sans doute inconnue, lié à un homme qu'elle n'aurait, sans doute, jamais rencontré. Quand elle hocha la tête une nouvelle fois, il lui sourit, et se contenta de caresser ses cheveux tendrement.

Tristan se détourna de la vision nostalgique qui l'habitait. Il ignorait ce qui lui arrivait aujourd'hui ... Soupirant, il poussa la porte de la maisonnette qu'il partageait avec d'autres personnes au service de sa nouvelle maitresse. Il salua les quelques présents d'un signe de tête et posa ses affaires avant de s'assoir sur un banc. On posa devant lui un bol fumant et il commença à manger en discutant avec un autre palefrenier qu'il avait rencontré en arrivant ici, quelques années plus tôt.

Il faisait sombre. La petite ouverture dans le mur ne suffisait à éclairer réellement la pièce alors que le soleil se levait. Il devait être six heures. Peut être sept, il n'en savait rien. Il était enfermé ici depuis quelques jours, accusé d'avoir déshonoré la fille de son protecteur, de lui avoir volé ce qu'elle avait de plus précieux. Tristan soupira. Y avait-il réellement déshonneur à aimer ? Comme il le lui avait promis, il lui avait apprit à se battre, il lui avait enseigner les rudiments du tir à l'arc, trouvant que cela était plus seyant pour une femme, que de manier une lourde épée et sachant qu'elle n'aurait besoin de personne pour se débrouiller avec une dague. L'arc était une arme noble, une arme qui lui permettrait de ne pas être une demoiselle en détresse tout en lui faisant conserver son allure féminine. Leurs rendez-vous avaient lieu les après-midi, dans une foret jouxtant le château. Elle se débrouillait bien, mais était trop impatiente. Il ne sut comment cela arriva. Il ne sut quand est-ce qu'il cessa de la voir comme une petite soeur. Il y eut un baiser. Deux. Et bientôt leurs rendez-vous avaient une toute autre tournure. Il l'aimait, Jeanne. Il était entièrement à elle depuis qu'il l'avait rencontré. Mais il ne pouvait espérer que la réciproque soit vraie: elle appartenait à un autre monde et n'était à lui que le temps de ces courtes étreintes où ils n'étaient plus Tristan de Sombreval et Jeanne de Bretagne mais seulement eux. Ils étaient pourtant discrets, comment s'étaient-ils fait repérer ? Il n'en savait rien. Et puis, elle vint. Cette femme détestable. Elle cachait une partie de son visage, protégeant son odorat de ce parfum qu'il ne supportait pas plus qu'elle: un mélange de sueur, de crasse et de quelque chose qu'il n'arrivait à définir. Elle le toisa quelques minutes, appréciant sa supériorité avant de prononcer sa sentence. Malgré ses innombrables tentatives de négation, il devait partir. Pour avoir déshonoré Jeanne, il méritait un châtiment bien pire mais, dans sa "bonté" et pour le souvenir de l'affection que son, désormais défunt, époux avait pour lui, elle lui laissait la vie sauve, n'exigeant de lui que son départ. Qu'il parte, loin, et ne revienne jamais.

Son départ avait été difficile: il aurait aimé faire ses adieux à Jeanne mais savait qu'il ne pouvait même pas se permettre de passer sous ses fenêtres. Aussi, il quitta Nantes rapidement, n'emportant que peu de chose, cherchant à croiser le moins de monde possible. Il avait été blessé de voir que Guy, son ami, le frère de Jeanne, n'avait accorder plus de crédit que les autres à son innocence. Plus d'une fois, il avait failli y laisser sa vie, découvrant avec horreur, l'assassin qu'on avait envoyé après lui. Mais il avait trouvé refuge ailleurs, il avait tenté de refaire sa vie, de se reconstruire. Il soupira, ignorant s'il s'agissait là de dépit, de nostalgie ou d'autre chose. Au final, les gens ici l'avaient plutôt bien accueilli et, s'il n'avait pas mentionné la raison qui le poussait à l'exil, il n'y avait que quelques curieux pour lui poser des questions. Le respect de son silence lui faisait chaud au coeur. Jugé par cette femme qui lui avait interdit de circuler sur ces terres qu'ils connaissaient depuis toujours, Tristan était soulagé de trouver, ici, un refuge où il pouvait tout recommencer à zéro. Mais, et il en avait parfaitement conscience, il ne cesserait jamais de penser à la Bretagne. Il ne perdait pas espoir que cette vieille vipère finisse par tomber en disgrâce et qu'il puisse, un jour, revenir. Même s'il n'avait pas l'impression que ce retour se fasse le lendemain, il priait chaque jour pour reprendre la route dans l'année, conscient que le temps passait bien trop vite pour qu'il puisse se permettre de se complaire dans son exil. Et puis, les choses avaient bien changé ... Il avait désormais des armes bien pires qu'une épée ou une dague ...




Dernière édition par Tristan De Sombreval le Dim 26 Juin - 16:54, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 10:02

Bienvenue parmi nous !!

Bon courage pour ta fiche et si tu as des questions n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas

Le loup

Le secret dévoilé
Votre clan: Celui de sa famille.
Votre personnage:
Crédit: EmmaLine
avatar


Ailean Fraser
♔ Messages : 117
♔ Date d'inscription : 29/04/2016
♔ Pseudo : EmmaLine
♔ Age : 23
♔ Camp : Celui de son roi Robert Ier d'Ecosse et son clan.
♔ Avatar : Kate Mara

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 10:11

Bienvenue Tristan !

_________________


The world seems not the same, though I know nothing has changed. It's all my state of mind, I can't leave it all behind. I have stand up to be stronger. I have to try to break free from the thoughts in my mind. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Assassin
avatar

Tristan De Sombreval
♔ Messages : 32
♔ Date d'inscription : 14/06/2016
♔ Pseudo : Akane
♔ Camp : Si officiellement il a prêté allégeance à Jeanne d'Artois, sa loyauté réelle sera toujours à sa région natale: la Bretagne.
♔ Avatar : Sam Heughan

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 10:12

Merci mesdames !

_________________

je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 10:26

Bienvenue sur le forum et bon courage pour la fiche ! N'hésites pas si tu as la moindre question !
Revenir en haut Aller en bas

Les Maudits

Le secret dévoilé
Votre clan: Les Bretons, quoique également fidèle à Louis le Hutin.
Votre personnage:
Crédit: Arté
avatar


Alix de Bretagne
♔ Messages : 669
♔ Date d'inscription : 25/02/2015
♔ Pseudo : Eris.
♔ Camp : Le roi de France Louis, bien qu'elle soit Bretonne avant tout.
♔ Avatar : Sophie Turner.

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 10:56

Han lala tu vas faire une heureuse !
En tout cas contente de voir le n'amoureux de Jeanne pris (on se trouvera un petit lien c'est certain )
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche

_________________
my skin has turned to porcelain, to ivory, to steel
Si mon heure est venue, elle n’est pas à venir ;Si elle n’est pas à venir, elle est venue; Si mon heure n’est pas venue, elle viendra plus tard, inévitable. Le tout est d’être prêt.
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le loup
avatar

Guilhem de Villaret
♔ Messages : 40
♔ Date d'inscription : 09/06/2016
♔ Pseudo : thewolfg
♔ Camp : Celui d'Arnaud, le reste de ses croyances s'étant envolées en fumée.
♔ Avatar : Michael Fassbender

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 11:28




Ah c'est un bon choix de scénario que tu as fait là
Bienvenue sur le forum

_________________
blood will have blood
I am the one that runs both from the living and the dead. Hunted by scavengers, haunted by those I could not protect. So I exist in this wasteland, reduced to one instinct: survive.©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le loup

Le secret dévoilé
Votre clan: La Foi catholique par dessus tout
Votre personnage:
Crédit: (a) maquizz, (g1) andsowewalkalone, (g2) meerareed, (s) jamesmcavoid, (sd) darlingdeano
avatar


Arnaud de Pellegrue
♔ Messages : 365
♔ Date d'inscription : 20/06/2015
♔ Pseudo : Marie
♔ Age : 24
♔ Camp : Celui du Saint-Siège, son âme appartient au Tout Puissant
♔ Avatar : James McAvoy

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 12:39

Bienvenue Tristan, c'est la jolie Jeanne qui va être ravie de voir arriver son Roméo Beaucoup de bonheur à vous, les poussins (n'en déplaise à maman Yolande).

Bon courage pour ta fiche !

_________________

I believe in yesterday
Yesterday all my troubles seemed so far away, now it looks as though they're here to
stay. Suddenly I'm not half the man I used to be, there's a shadow hanging over me.


Fiat Lux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 13:08

Bienvenue !!
Revenir en haut Aller en bas



Invité

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 13:10

ooh le fameux ! What a Face
 bienvenue par ici et super choix ! bon courage pour la rédac de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas



Invité

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 15:27

Bienvenue ♥️ Si un jour tu passes par l'Angleterre je t'accueillerai avec plaisir
Si tu as des questions en tout cas n'hésite pas Smile
Bon courage pour la rédaction de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Les Maudits

Le secret dévoilé
Votre clan: les bretons
Votre personnage:
Crédit: Fassylover & tumblr & Anaelle
avatar


Jeanne de Bretagne
♔ Messages : 541
♔ Date d'inscription : 16/06/2015
♔ Pseudo : Serindë
♔ Age : 24
♔ Camp : Un jour, la Bretagne dominera le monde, mais pas Aujourd'hui, Aujourd'hui on mange des galettes
♔ Avatar : Amy Manson

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 17:08

10000 ans après

Ouaw merci je suis tellement contante que la pub fb ai fonctionné rhalalala tu viens de faire ma journée Alors surtout tu as la moindre question ou quoi n'hésite pas à venir me voir et même si c'est pour rien dire mdr !

bref bonne chance pour la fiche et je te prépare un chouette rp de retrouvaille hihi

_________________
You know that the past is never dead
Jeanne de Bretagne ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Assassin
avatar

Tristan De Sombreval
♔ Messages : 32
♔ Date d'inscription : 14/06/2016
♔ Pseudo : Akane
♔ Camp : Si officiellement il a prêté allégeance à Jeanne d'Artois, sa loyauté réelle sera toujours à sa région natale: la Bretagne.
♔ Avatar : Sam Heughan

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 18:20

Rho la la quel accueil !!!
Merci à tous ! J'ai hâte de finir cette fiche et de vous rejoindre Smile

_________________

je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Les Maudits

Le secret dévoilé
Votre clan: les bretons
Votre personnage:
Crédit: Fassylover & tumblr & Anaelle
avatar


Jeanne de Bretagne
♔ Messages : 541
♔ Date d'inscription : 16/06/2015
♔ Pseudo : Serindë
♔ Age : 24
♔ Camp : Un jour, la Bretagne dominera le monde, mais pas Aujourd'hui, Aujourd'hui on mange des galettes
♔ Avatar : Amy Manson

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mar 14 Juin - 19:16

Je vais te bichonner mon chaton

_________________
You know that the past is never dead
Jeanne de Bretagne ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Assassin
avatar

Tristan De Sombreval
♔ Messages : 32
♔ Date d'inscription : 14/06/2016
♔ Pseudo : Akane
♔ Camp : Si officiellement il a prêté allégeance à Jeanne d'Artois, sa loyauté réelle sera toujours à sa région natale: la Bretagne.
♔ Avatar : Sam Heughan

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mer 15 Juin - 8:49

Vouiiiiiiii

_________________

je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mer 15 Juin - 14:38

SAM HEUGHAN

Hum pardon, un moment d'égarement What a Face

Bienvenue parmi nous! Et bonne chance pour survivre à belle-maman Yolande
Revenir en haut Aller en bas

L'Assassin
avatar

Tristan De Sombreval
♔ Messages : 32
♔ Date d'inscription : 14/06/2016
♔ Pseudo : Akane
♔ Camp : Si officiellement il a prêté allégeance à Jeanne d'Artois, sa loyauté réelle sera toujours à sa région natale: la Bretagne.
♔ Avatar : Sam Heughan

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mer 15 Juin - 15:16

Face à une telle déclaration d'amour je ne peux qu'être honoré

_________________

je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Assassin

Le secret dévoilé
Votre clan: La France et, plus précisément, son fils aîné et son frère
Votre personnage:
Crédit: Aandy &ASTRA./Bannière: Mari-Jane
avatar


Jeanne d'Artois
♔ Messages : 484
♔ Date d'inscription : 18/06/2015
♔ Pseudo : Lucrezia, ReineSoleil
♔ Age : 27
♔ Camp : La France, donc le Roi, mais plus précisément sa loyauté va à son frère, à sa mère et à ses enfants.
♔ Avatar : Janet Montgomery

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mer 15 Juin - 17:49

J'approuve totalement le choix de ce scénario Very Happy
Bienvenue

_________________


Darkness in my heart
Game of Thrones ☽ N'oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l'oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t'en repentiras comme d'une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l'utiliser pour te blesser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Les Maudits
avatar

Blanche de Savoie
♔ Messages : 278
♔ Date d'inscription : 21/06/2015
♔ Pseudo : ironlungs
♔ Camp : Mon coeur est partagée entre ma mère la France, ma cousine Lyon et mon épouse la Suisse.
♔ Avatar : Alexandra Dowling

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Mer 22 Juin - 11:57

Bienvenue !

_________________
Virtute duce, comite fortuna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Les Maudits

Le secret dévoilé
Votre clan: les bretons
Votre personnage:
Crédit: Fassylover & tumblr & Anaelle
avatar


Jeanne de Bretagne
♔ Messages : 541
♔ Date d'inscription : 16/06/2015
♔ Pseudo : Serindë
♔ Age : 24
♔ Camp : Un jour, la Bretagne dominera le monde, mais pas Aujourd'hui, Aujourd'hui on mange des galettes
♔ Avatar : Amy Manson

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Dim 26 Juin - 18:40

Pour moi c'est parfait je n'ai rien à dire à part attendre le passage d'un membre du staff mais pour moi tout est parfait <3

_________________
You know that the past is never dead
Jeanne de Bretagne ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Assassin
avatar

Guillaume d'Avesnes
♔ Messages : 135
♔ Date d'inscription : 17/07/2015
♔ Pseudo : Eris
♔ Camp : Le sien avant tout quoiqu'il ait prêté allégeance au roi Louis X.
♔ Avatar : Max Irons

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval Dim 26 Juin - 22:48



Félicitations !



J'ai beaucoup aimé lire ta fiche C'était fluide, bien écrit et je pense que tu va faire un parfait Tristan

Te voilà officiellement maudit par Jacques Molay, le dernier grand maître de l'ordre du Temple ! Il va donc falloir t'armer de courage et de volonté pour braver cette malédiction. Pour se faire, tâche de tisser des liens et des rps avec les autres maudits grâce à ta fiche de liens et de rps (ICI). Tu n'es en effet pas la seule personne maudite des environs, les autres personnes l'étant seront ravies de venir se lier avec toi ! De plus, armes-toi de prudence en ces contrées car une guerre fait rage en ce moment ! Les informations concernant celle-ci sont rassemblées par ICI. Chacun, qu'on soit paysan ou puissant seigneur, est concerné et se doit d'être au courant ! D'ailleurs, voici ta étendard pour cette guerre ! Libre à toi de l'afficher fièrement devant tous ! (Même s'il est vrai que c'est à tes risques et périls !)


Propriétaire d'une immense demeure ou d'une modeste habitation dans une grande ville ? Qu'à cela ne tienne, tous les maudits ont le droit à un logement ! Il suffit juste de le demander aux secrétaires des souverains de ce royaume par ICI. Ils tâcheront de répondre à votre demande le plus rapidement possible.

Qu'entends-je ? Tu recherches des membres de ta famille, ton grand amour ou ta némésis ? Gardes ton calme manant et rédige un scénario par ICI. Tes informations sont peu fournies au sujet de cette personne recherchée ? Point de panique non plus et lance un avis de recherche peu précis par ICI.

Enfin, n'hésites point à te rendre dans le flood et dans les jeux que tu trouveras par ICI. Que ce soit pour souffler dans l'élaboration des complots ou tout simplement pour mieux s'intégrer sur le forum, chacun sait que rien n'égale une partie de dé après une journée de labeur !

Te voilà informée de toutes les informations importantes de ce royaume. Profites de ton séjour en ce lieux et n'hésites pas à demander audience par mp aux souverains du royaume des Rois Maudits si tu venais à avoir besoin d'informations.

Bon jeu à toi !



_________________
count of hainaut, holland, zeeland.
« N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tristan de Sombreval

Revenir en haut Aller en bas
 

Tristan de Sombreval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Duel Tristan. / Napo
» Rebondissement: Mère de Tristan Banon aurait eu une relation consentie avec DSK
» Tristan
» Un bon morceau de viande [pv Tristan]
» MAD PARTY [Pv Tristan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♔ LES ROIS MAUDITS  ::  :: L'audience du roi. :: Rejoignez les Maudits-